Apprendre l’anglais pour tous niveaux

Fort d’un réseau d’enseignants qualifiés et justifiant de nombreuses années d’expérience, VERBORUM répond à tous vos besoins de formation en anglais !

Utilisation du verbe en anglais : quel mode d’expression choisir ?

Quel mode d’expression verbale choisir pour l’utilisation des verbes en anglais ? L’importance du choix de la voix d’expression est déterminant. Grammaticalement, en anglais comme en français, le verbe exprime l’action : ce qui se passe. On distinguera en anglais, tout comme en français, deux modes d’expression, appelées « voix », car elles servent de chemin de parole pour s’exprimer.

Utilisation des verbes en anglais : la voix active ou active voice

 

Appelée « active voice » en anglais, il s’agit de la voix principale par laquelle on s’exprime : à partir d’un thème (ce dont on veut parler), un sujet fait quelque chose : en d’autres termes, il est actif dans la phrase, c’est-à-dire responsable de l’action exprimée par le verbe.

À noter : Il faut savoir que le plus souvent, le thème (ce dont on parle dans une phrase) est aussi le sujet de la phrase. Mais ce n’est pas toujours le cas (comme nous le verrons plus tard…).

Songez à la phrase exemple typique en français – tous les professeurs ont utilisé cet exemple : Le chat mange la souris.

 

Voici l’analyse grammaticale :

Le chat mange  la souris.
sujet verbe complément d’objet direct (COD)

 

Remarquez que le complément d’objet direct porte bien son nom :

  • il complète la phrase de base (un sujet et un verbe – même sans complément – suffisent à faire une phrase)
  • il est objet (par opposition au sujet qui agit, l’objet est ce qui subit l’action)
  • il est direct (aucun mot ne se trouve entre lui et le verbe).

 

Et si on le traduit en anglais :

The cats eats  the mouse
sujet verbe complément d’objet direct (COD)

 

Utilisation des verbes en anglais : la voix passive, ou passive voice

 

Il faut d’abord noter que la voix passive est utilisée beaucoup plus régulièrement en anglais qu’en français : le français possède en effet le pronom « on », que l’on appelle avec beaucoup de logique « pronom indéfini », car en tant que « pronom », il remplace un nom (personne n’est alors nommé de manière claire) et il est « indéfini », car il désigne l’élément inconnu ou que l’on ne souhaite pas évoquer (autrement dit « définir », car « définir » en français renvoie à la notion de « définition », comme celle que l’on trouve dans un dictionnaire pour expliquer le sens d’un mot).

Par exemple, dans la phrase « on m’a dit que… », la personne qui a parlé n’est pas clairement identifiée.

Grâce au pronom indéfini « on », le français peut ainsi rester à la voix active sans préciser qui est le sujet, mais l’anglais ne possède pas de « on ». Il lui faut alors passer par la voix passive : il sera alors possible d’expliquer que l’objet de la discussion a subi quelque chose, et parler de lui en ce sens.

La différence marquante est la forme du verbe : il lui faut prendre une forme passive, et pour cela nous avons besoin d’un auxiliaire – en français, nous en avons deux : être et avoir.

 

À la voix passive, c’est l’auxiliaire être qui sera utilisé en français. Il sera conjugué en fonction du sujet, et complété d’un participe passé. En anglais, cela dépendra de l’énoncé.

Et puisque l’on change de voix, les éléments grammaticaux changent aussi : le sujet, qui normalement détermine quelle sera la forme du verbe, est à présent l’objet de la voix active. Le focus a changé : le thème porte désormais sur l’objet (le COD) qui devient ce dont on parle.

Pour reprendre l’exemple type, l’objet de la discussion est la souris : elle subit bien le fait d’être mangée ! À la voix passive, elle devient sujet de la phrase et gouverne le verbe ; voici donc la structure :

 

La souris est mangée.
Sujet verbe (composé de « être » et du participe passé « mangée »)

 

En anglais :

The mouse is eaten.
Sujet verbe (auxiliaire « be » et participe passé)

 

Remarquez que la structure est la même dans les deux langues.

Ces quelques mots suffisent à former une phrase ; en effet, on a ici le thème (la souris) et ce que l’on en dit (elle est mangée). On peut toutefois choisir d’être plus précis : on peut en effet préciser par qui !

On aura alors à la voix passive la mention d’un complément d’agent, ainsi nommé car il complète la phrase en précisant qui est l’agent, c’est-à-dire « celui qui agit ». En français, il est introduit dans la phrase avec « par », et en anglais, avec « by ».

 

La souris est mangée par le chat.
sujet verbe complément d’agent

 

En anglais :

The mouse is eaten by the cat
sujet verbe complément d’agent

 

Et les exemples se multiplient ; voici quelques éléments et leur traduction, pour vous donner quelques exemples et formules en anglais :

I have been told I was wrong.  On m’a dit que j’avais tort.
I have been given a gift. J’ai reçu un cadeau.
I have been refused a visa. On m’a refusé un visa.
I have been taught English. On m’a enseigné l’anglais.
I have been taught English by a friend. Un ami m’a enseigné l’anglais.
I have been wronged. On m’a fait du tord.
I have been promoted. J’ai été promu.

 

Observez les divergences. Même si les mots peuvent ressembler à ceux du français, la structure sera différente. Mais vous ne serez plus surpris de trouver le passif en anglais !