Apprendre l’anglais pour tous niveaux

Fort d’un réseau d’enseignants qualifiés et justifiant de nombreuses années d’expérience, VERBORUM répond à tous vos besoins de formation en anglais !

Le pronom relatif en anglais

Très utile parce qu’il permet de reprendre un mot déjà employé sans le répéter, le pronom relatif en anglais fait partie des outils de la langue indispensables à connaître. Evidemment, si son emploi ne diffère du français, il y a quand même des règles propres à la langue anglaise.

Voici un cours de rappel sur l’emploi des principaux pronoms relatifs en anglais pour savoir quand et comment les employer correctement.

 

Les principaux pronoms relatifs en anglais

Le pronom relatif « Who » et son emploi

  • « Who » est un pronom relatif permettant de reprendre le sujet : il équivaut à « qui » en français.
  • « Whom » est un pronom relatif permettant de reprendre un complément : il précise « que », « lequel », « de qui », « avec qui », ou « à qui » dans l’équivalent français.

Par exemple :

Do you know the name of the man who helped me yesterday?
Connais-tu le nom de l’homme qui m’a aidé hier ?

Dans cet exemple, « who » reprend bien le sujet de « l’homme qui m’a aidé ».

The boy with whom you played yesterday was my brother.
Le garçon avec lequel tu as joué hier était mon frère.

Dans cet exemple, « whom » permet bien de reprendre le complément de la proposition relative, « le garçon avec qui tu as joué », car le sujet est bien le « tu (as joué) » dans la proposition principale.

Le pronom relatif « Which » et son emploi

Là où « who » a pour antécédent une personne, « which » est utilisé pour parler d’une chose.

Par exemple :

I found the necklace which had been lost in the living room.
J’ai retrouvé le collier qui avait été perdu dans le salon.

Dans cet exemple, « which » reprend bien le nom commun « necklace », le collier.

Le pronom relatif « That » et son emploi

Son usage est de plus en plus répandu (surtout en anglais américain), très souvent à la place de « who » ou « which » de manière un peu négligée car c’est un pronom qui peut tout reprendre sans distinction de personne ou de chose commune.

La différence, à l’origine, résidait dans la précision apportée par ce pronom relatif : avec « that », on voulait vraiment parler de « cette chose-là », et d’aucune autre.

Par exemple :

The book that he wrote in 1990 became a bestseller.
Ce livre, qu’il a écrit en 1990, est devenu un best-seller.

L’idée dans l’exemple est que même s’il en a écrit d’autres, nous parlons bien du livre écrit en 1990.

Notez qu’il n’y a pas de virgule en anglais dans la phrase, inutile car le pronom relatif « that » reprend immédiatement le nom qui le précède.

 

Le pronom relatif sous-entendu ou « pronom relatif zéro »

En anglais, un pronom relatif peut être sous-entendu et dans ce cas non employé dans la phrase. On parle alors de « pronom relatif zéro ».

Le pronom relatif en anglais peut être sous-entendu notamment quand il est question d’employer « that ». L’anglais américain l’emploie volontiers, mais l’anglais britannique préfèrera éviter, car le pronom relatif a tendance à alourdir un peu la phrase. Cela ne change toutefois pas le sens ; c’est simplement une préférence d’usage.

On l’appelle « relatif zéro » car il n’est pas écrit, même si dans la phrase il est évident qu’il est présent car il lui donne du sens.

Voyez dans ces exemples :

The book that he wrote in 1990 became a bestseller.
The book he wrote in 1990 became a bestseller.
Ce livre, qu’il a écrit en 1990, est devenu un best-seller.

Ces deux phrases en anglais seront traduites de la même manière en français, avec ou non la présence de « that » dans la phrase anglaise.

The children who were tired after playing football all day long, fell asleep quickly.
Les enfants, qui étaient fatigués après avoir joué au football toute la journée, s’endormirent rapidement.
The children, tired after playing football all day long, fell asleep quickly.
Les enfants, fatigués après avoir joué au football toute la journée, s’endormirent rapidement.

Dans cet exemple, une simple virgule a fait office de pronom relatif pour remplacer « who » et préciser le contexte du récit.

 

Le pronom relatif « whose »

Le pronom relatif anglais « whose » permet d’établir un rapport de possession ou de parenté. Il est immédiatement suivi du nom qui perd alors son article. Il est généralement traduit par « dont » en français.

Par exemple :

John, whose father is a politician, dreams of becoming president.
John, dont le père est politicien, rêve de devenir président.

Cette phrase évoque bien un rapport de parenté entre les deux personnages mentionnés.

My neighbour, whose dog I found lost, thank me a lot for bringing home.
Mon voisin, dont j’ai retrouvé le chien perdu, m’a longuement remercié pour l’avoir ramené.

Dans cette phrase apparaît un lien de possession entre le propriétaire et son chien, justifiant l’usage de « whose ».

 

Vous voici maintenant prêt à employer le pronom relatif en anglais dans toutes ses formes et avec toutes ses subtilités !