Apprendre l’anglais pour tous niveaux

Fort d’un réseau d’enseignants qualifiés et justifiant de nombreuses années d’expérience, VERBORUM répond à tous vos besoins de formation en anglais !

Pourquoi partir à l’étranger pour apprendre l’anglais ?

Partir à l’étranger pour apprendre l’anglais est certainement l’une des meilleures façons d’assimiler la langue rapidement et d’améliorer significativement votre niveau de pratique. Un séjour d’immersion dans un pays anglophone facilite la maitrise de la langue mais pas seulement : c’est également le moyen de s’ouvrir sur une autre culture, d’appréhender d’autres modes de vies, et surtout de faire des rencontres internationales, se constituer un réseau et s’ouvrir des nouvelles opportunités.

En immersion totale, en woofing ou en stage d’étude, il existe en effet de nombreuses façons de partir à l’étranger pour apprendre l’anglais. Pour autant toutes les formules ne se valent pas ! Si chacune répond à des objectifs propres d’apprentissage, dans tous les cas pratiquer la langue dans un pays anglophone ne peut qu’améliorer votre niveau !

 

Partir en immersion à l’étranger pour apprendre l’anglais

L’idée de l’immersion est un conseil que l’on entend beaucoup, de la part des personnes l’ayant vécue, ou encore de la part de parents à d’autres parents pour l’éducation de leurs enfants.

Comme il s’agit de partir dans un pays étranger pour y vivre comme et avec les habitants, l’idée paraît bonne ! Et si l’on y regarde bien, l’immersion a bien sûr ses avantages, mais ils ne seront profitables qu’à partir d’un certain niveau, avec certains critères…

L’une des questions les plus fréquentes est celle du moment opportun : quand partir à l’étranger pour apprendre l’anglais ? Dès le niveau débutant ?

Bien sûr, cela dépendra de la situation de chacun, mais mieux vaut éviter cette expérience si vous êtes vraiment débutant… en effet, c’est comme vouloir se jeter à la mer avant de savoir bien nager !

Or, une fois dans le pays, surtout s’il est loin de la France, vous serez livré à vous-même ! Il ne sera pas question de retomber dans votre langue maternelle, si elle n’est pas parlée à l’étranger, et selon la situation qu’il faudra affronter, il sera dangereux de s’exprimer avec les mains, à cause des différences culturelles.

Mieux vaut donc envisager de partir à l’étranger pour apprendre l’anglais à partir du niveau intermédiaire (B1-B2).

Pensez aussi à vous équiper de ressources dans la langue : vous en trouverez une liste fiable dans l’article « les ressources pour apprendre l’anglais ». Elles vous permettront de rebondir face à toutes les situations, et d’assimiler la langue une fois parti à l’étranger.

D’autre part, l’immersion suggère que vous vivrez dans le pays en entendant toutes sortes d’expressions, et tous les niveaux de langue. Vous devez là encore faire très attention, surtout si vous partez à l’étranger pour apprendre l’anglais professionnel : vous risquez en effet, si votre niveau n’est pas encore suffisant, de mélanger les sources et d’utiliser de l’anglais familier en contexte professionnel…

 

Quels enseignements suivre à l’étranger pour apprendre l’anglais ?

Une option possible, quand on part à l’étranger pour apprendre l’anglais, est celle des cours en école ou institut de langue sur place. Là encore, ce n’est pas toujours judicieux ; vous aurez peut-être de la chance et vous trouverez un établissement sérieux, avec des professeurs motivés et natifs de langue anglaise, mais ce ne sera pas toujours le cas.

Il est fort possible que le cours ne se fasse qu’en anglais, et selon votre niveau, vous serez vite perdu, et cela vous démotivera. D’autre part, ce seront des cours qui se dérouleront en groupe, et il est possible que votre professeur n’ait pas assez de temps à vous consacrer pour répondre à toutes vos questions et résoudre les erreurs que vous commettez, car il y a d’autres élèves. De plus, cela dépendra de votre nature : si vous êtes d’un naturel timide ou discret, vous ne pourrez pas participer, et le cours passera sans que vous ne puissiez en tirer de bénéfice.

Enfin, tout dépend du pays où vous vous rendez, mais par comparaison ou si on les met à l’étude, on peut remarquer très vite que ces organismes coûtent très cher, pour finalement un résultat peu satisfaisant, alors que vous auriez eu le même contenu dans votre pays de résidence…

De la même façon, les cours privés sont à double tranchant : cela dépendra du professeur et de votre motivation. Vous pourrez rencontrer une personne passionnée par son métier, et qui donne un enseignement de qualité. Là encore, mieux vaut être prêt à payer un certain coût, car il y a aussi beaucoup de jeunes gens qui donnent des cours de soutien pour se faire un peu d’argent. Si leur intention est bonne, ils sont malheureusement trop souvent inexpérimentés et enseignent leur façon de parler, mais cela ne vous donnera pas de grammaire solide. Gardez à l’esprit qu’enseigner est un métier.

Pensez bien à vous renseigner sur ces différents moyens d’apprendre l’anglais à l’étranger, via internet par exemple, ou directement sur place, grâce au bouche à oreille et aux conseils qui pourront vous être donnés.

 

Partir à l’étranger pour apprendre l’anglais : quels bénéfices ?

Vous assimilerez des éléments de la vie à l’étranger : comment interagir véritablement en anglais, avec les personnes locales. Vous aurez la possibilité d’observer et d’analyser la langue dans son véritable usage, et plus seulement en la composant en cours d’anglais de manière artificielle. Vous aurez aussi la possibilité de découvrir la culture et les habitudes locales, et vous pourrez sans doute échanger avec de nombreuses personnes, et vous faire de nombreux amis.

Pensez toutefois que cela vous demandera des efforts. On voit très souvent de nombreux étudiants en anglais revenir d’un séjour à l’étranger de plusieurs semaines à plusieurs années en ayant de mauvaises habitudes linguistiques ou des défauts de grammaire et de syntaxe. Il faut alors tout reprendre ! Et le temps qu’ils pensaient avoir gagné s’avère finalement avoir été un temps de loisir et de vacances.

 

En somme, partir à l’étranger pour apprendre l’anglais vous sera profitable, mais vous ne pourrez pas raisonnablement espérer devenir bilingue de cette façon, à moins d’y passer plusieurs années.