Petite histoire du drapeau britannique : l’Union Jack

Reconnaissable dans le monde entier grâce à ses trois couleurs et ses lignes spécifiques, le drapeau britannique, appelé « Union Jack« , est tout un symbole. Voici une présentation, des origines au sens qu’il revêt, du célèbre drapeau anglais.

 

Les origines du drapeau britannique

La formation de l’Union Jack : le drapeau anglais et le drapeau écossais

Le drapeau anglais est connu sous le nom « Union Jack », ou encore « Union Flag » (soit le « drapeau d’union », en anglais). Il s’est formé, au fil du temps, des trois couleurs qu’il porte aujourd’hui : le blanc, le rouge et le bleu.

À l’origine, le drapeau anglais est celui de l’Angleterre seule : c’est une grande croix rouge sur un fond uni blanc, que l’on dit historiquement être la Croix de Saint Georges, le grand patron de l’Angleterre depuis le XIIIème siècle. Pour lui rendre hommage et se placer sous sa protection, l’Angleterre a choisi de faire figurer sa croix sur le drapeau anglais.

En 1606, le drapeau anglais change de forme. En effet, après le décès sans héritier d’Élisabeth Ière d’Angleterre, c’est le fils de sa cousine Marie Stuart, ancienne reine d’Écosse, qui hérite du Royaume d’Angleterre : le roi Jacques VI d’Écosse. Comme il devient le roi de l’Angleterre, de l’Écosse et de l’Irlande réunies, le nouveau roi se proclame Jacques Ier de Grande-Bretagne et d’Irlande et instaure l’Union des Couronnes, marquée par un nouveau drapeau unissant toutes ses terres : c’est ainsi qu’apparaît l’Union Flag.

Le drapeau écossais, la croix blanche de Saint André (patron de l’Écosse) sur un fond bleu, est alors uni au drapeau anglais : le bleu est ajouté au rouge et blanc déjà présents, et la croix écossaise tracée en diagonale est désormais superposée à la croix verticale et horizontale originelle du drapeau anglais.

L’ajout du symbole irlandais au drapeau anglais

Malgré l’union effective de la Grande-Bretagne regroupant l’Angleterre et l’Écosse avec les terre d’Irlande sous Jacques Ier, il fallut toutefois attendre la signature de l’Union de 1801 (joignant officiellement le gouvernement irlandais au royaume de Grande-Bretagne) pour que l’Irlande apparaisse à son tour sur le drapeau anglais transformé en drapeau du Royaume-Uni : on ajouta alors la croix de Saint Patrick, le patron de l’Irlande, avec sa croix rouge tracée en diagonale sur fond blanc, qui compléta le drapeau anglais que nous connaissons aujourd’hui.

Le drapeau anglais est indifféremment nommé « Union Flag » ou « Union Jack », en référence au nom du roi Jacques Ier d’Angleterre qui en est donc l’instigateur. Toutefois, l’origine du nom est contestée : certains pensent que le nom de « Jack » fait référence à l’étendard arboré par les navires britanniques de la Royal Navy (la Marine Anglaise) dont les drapeaux sont en effet eux aussi appelés « Jack ». On peut toutefois supposer que leur nom dérive du fait qu’après la création du drapeau, la marine ayant l’obligation d’afficher ses couleurs, ce sont les civils et les marchands qui, en les voyant et en les reconnaissant, les ont appelés ainsi, pour différencier les bateaux militaires des autres navires (les bateaux commerçants n’avaient en effet pas l’obligation de porter le nouveau drapeau anglais officiel, contrairement à la Royal Navy, qui devaient être reconnaissable par les autres nations).

La mention du Pays de Galles sur le drapeau anglais

On peut remarquer que le Pays de Galles n’est pas représenté sur le drapeau anglais dans sa version définitive : cela s’explique par le fait que le Pays de Galles fut annexé au Royaume d’Angleterre dès l’an 1282, et qu’il lui fut pleinement intégré au XVIème siècle, bien avant la création de l’Union Flag. L’Angleterre le considérait donc comme faisant partie de ses terres.

 

Les règles d’usage du drapeau anglais

Le protocole est strict quant à l’usage que l’on peut faire du drapeau anglais : il peut ainsi être hissé à la verticale ou à l’horizontale sur la devanture des bâtiments publics, sur les résidences privées, sur les façades des commerces et dans les parcs.

On ne peut pas utiliser un drapeau abîmé, déchiré ou souillé, car le drapeau anglais doit représenter le peuple anglais. Il convient d’en prendre soin et de l’afficher décemment.

On peut hisser le drapeau anglais comme étendard durant les cérémonies officielles. En période de deuil, le drapeau doit être mis « en berne » : c’est-à-dire hissé au deux tiers du mât qui supporte le drapeau, pour signifier qu’il n’est pas affiché en dignité.

Les pays du Royaume-Uni et du Commonwealth utilisant le drapeau anglais

Parmi les pays du Royaume-Uni et du Commonwealth utilisant le drapeau anglais comme une partie de leur drapeau national, affiché dans l’angle supérieur gauche, on retrouve les pays suivants :

  • L’Australie,
  • Les Fidji,
  • La Nouvelle-Zélande,
  • Les Tuvalu,
  • Hawaï,
  • Les îles Cook,
  • La Nouvelle-Galles du Sud,
  • Le Queensland,
  • L’Australie-Méridionale,
  • La Tasmanie,
  • Le Victoria,
  • L’Australie-Occidentale…

 

Aujourd’hui, le drapeau anglais est l’un des plus connus dans le monde. Il représente toute la puissance du Royaume-Uni, à travers le Commonwealth, mais aussi les anciennes colonies et territoires britanniques d’outre-mer. La prochaine fois que vous visiterez un de ces pays, vous pourrez certainement remarquer qu’une partie de leur drapeau figure le drapeau anglais !