Apprendre l’anglais pour tous niveaux

Fort d’un réseau d’enseignants qualifiés et justifiant de nombreuses années d’expérience, VERBORUM répond à tous vos besoins de formation en anglais !

Comment apprendre à penser en anglais ?

Apprendre à penser en anglais est souvent considérée comme la dernière étape avant d’être bilingue. C’est dans tous les cas une étape incontournable de l’apprentissage de la langue et la preuve que vous avez un niveau suffisant pour vous exprimer et réfléchir en anglais.

Se faire la conversation à soi-même est un moyen d’être plus fluide en anglais et de mieux assimiler la langue. Pour autant, apprendre à penser en anglais ne s’improvise pas, cela résulte d’un apprentissage et d’une méthode.

Apprendre à penser en anglais : comment faire ?

Pour apprendre à penser en anglais, il s’agit avant toute chose d’utiliser la langue anglaise le plus possible, jusque dans votre mode de pensée.

En tant que francophone, c’est bien sûr le français, certainement votre langue maternelle, qui vous vient spontanément à l’esprit pour réfléchir tout au long de la journée. Mais lorsqu’il s’agit d’apprendre une langue étrangère, la pratique est indispensable ! Et l’anglais se prête évidemment très bien à cet exercice.

Le but de cette méthode est très simple, et très efficace : au cours d’une réflexion que vous ferez dans votre tête, dès qu’il ne vous est plus possible d’exprimer ce que vous souhaitez dire, vous aurez identifié ce qui vous manque dans la langue pour le faire.

Il vous suffira alors de vous référer à une leçon d’anglais, un cours, un manuel… pour régler le problème. Vous devrez alors vous assurer d’avoir compris l’élément en faisant une autre phrase, et si vous parvenez cette fois à la faire, ce sera réussi !

Attention, si vous êtes débutant, ou encore peu sûr de vous, assurez-vous de bien commencer par des phrases simples : sujet – verbe – complément. Ce qui est très important, c’est de vous assurer qu’elles sont justes.

 

Un exemple :

I go shopping.

Je vais faire du shopping. – ou – Je vais faire les magasins.

En détails :

Le sujet est « I » : je

Le verbe est « go » : aller, ici à la première personne : vais

Le complément est « shopping » : faire du shopping, faire les magasins.

 

Observez bien ici comme la structure est différente : il n’y a aucun mot, aucune particule entre « go » et « shopping » dans la phrase anglaise, car on dit bien « to go shopping » en anglais, à l’infinitif, tandis que le français rajoutera l’article « du » pour « faire du shopping ». Voici le principe de vérification d’une langue à l’autre.

Et vous pourrez faire cela à tous les niveaux d’apprentissage de l’anglais !

 

Les règles à suivre pour apprendre à penser en anglais

Pour apprendre à penser en anglais, vous devez augmenter le niveau de difficulté au fur et à mesure de vos progrès ! N’hésitez donc pas à rajouter après des mots de liaison, l’emploi de la concordance des temps, du vocabulaire plus spécifique avec ses nuances et ses synonymes… vous aurez largement le choix ! Et si vous ne connaissez pas les termes qui viennent d’être employés, ne vous en inquiétez surtout pas, mais référez-vous aux articles qui y correspondent, que vous trouverez aisément sur ce blog.

Pensez bien à suivre et respecter votre propre rythme. C’est beaucoup plus important qu’il n’y paraît, car les enseignants voient souvent bon nombre de leurs élèves, au départ très motivés ou trop motivés, qui vont trop vite et finissent par s’essouffler, soit parce qu’ils exigent trop d’eux-mêmes trop rapidement, soit parce qu’ils vont si vite qu’ils n’ont pas le temps d’intégrer les premières leçons… et dans ce cas-là, tout comme les fondations d’une maison bâtie en toute hâte, les fondements de la langue ne sont pas intégrées pour eux, et toute leur connaissance de la langue s’effondre…

Vous saurez que le niveau est trop faible si vous vous ennuyez dans ce que vous dites, et trop élevé si vous ne pouvez pas enchaîner des phrases sans hésiter.

Si vous prenez bien le temps de pratiquer cet exercice quotidiennement, vous progresserez rapidement et durablement. La clef de cette pratique est la recherche de ce qui vous manque pour combler un questionnement.

Une fois que vous serez capable d’utiliser la langue pour dire précisément ce que vous voulez dire, vous pourrez considérer la structure comme acquise. Elle viendra alors à vous naturellement, et dans n’importe quel contexte de la vie courante ! Car votre cerveau aura l’habitude de l’employer. Vous n’hésiterez donc plus.

Attention toutefois à ne pas abuser de la pratique : vous fatigueriez votre esprit et perdriez en efficacité. Mieux vaut cinq minutes bien réalisées, que quinze minutes mal effectuées !

Pour l’avoir employée moi-même, je puis vous assurer que cette méthode fonctionne très bien ! Je suis personnellement capable de réfléchir en anglais toute la journée ! Et je le fais régulièrement, car c’est un excellent moyen d’entretenir mon anglais.

 

Exemples de mise en application pour s’entrainer à penser en anglais

Vous pouvez commencer vos exercices dès le matin. Pour apprendre à penser en anglais, commencez par vous dire à vous-même ce que vous faîtes, à voix haute ou simplement mentalement. Si vous n’êtes pas sûr de vous ou simplement dans l’embarras de faire ça parce que vous pouvez craindre que l’on vous entende (dans ce cas, vraiment, ne vous forcez pas : il est inutile d’ajouter des sentiments négatifs à une pratique que l’on souhaite instaurer régulièrement, car notre mémoire l’ancrera dans ses cellules comme quelque chose qu’il ne faut pas reproduire, et cela pourra être un frein à votre progression).

Dites-vous par exemple à quelle heure vous vous levez en lisant l’heure affichée au réveil. Dites-vous ensuite que vous avez envie (ou non) de déjeuner. Dites-vous ce que vous souhaitez manger et boire. Dites-vous comment vous souhaitez vous habiller. Dites-vous ce que vous devez faire avant de sortir de la maison…

Imaginez par exemple un petit dialogue à vous-même, pour rendre cela ludique : vous êtes l’un des deux personnages, et vous dites à l’autre que vous souhaitez prendre un café. Imaginez alors que le second personnage est serveur, et voyez comment vous répondriez à un client.

Vous pouvez aussi imaginer ce que vous direz à votre collègue de travail, ce que vous raconterez à un proche de votre journée… il y a de nombreuses possibilités !

Une bonne astuce pour apprendre à penser en anglais sera aussi de garder dans un petit carnet une note sur les difficultés rencontrées et fixées ce jour. Vous pourrez alors relire votre carnet régulièrement et ancrer votre nouvel apprentissage !